CHANTS-SONS SANS FRONTIERES

CHANTS-SONS SANS FRONTIERES

Les sons, ma vie


L'univers est un son

 

 

 

Verseau.PNG

 

Béatrice Balme (Blue) - Artiste

 

 

J'ai commencé à pratiquer le  Yoga à l'âge de 16 ans au lycée. Il m'a été enseigné par mon professeur de mathématique de l'époque qui avait remarqué mes difficultés à intégrer tout ce qui était d'ordre équationnel et tout ce qui demandait des efforts mental. Je pouvais, à contrario, avec grande facilité exprimer la vie en paroles, en musique et en peinture. La seule équation que j'ai réussi à retenir est celle où toutes les formules sont réduites à Un. Pourquoi se casser la tête à tout mentaliser, puisque ce que ce que nous sommes en Vérité est éternel. Pour moi, c'était déjà clair, nous vivions dans un monde qui n'existe pas, un monde rempli de chiffres et de codes. Un monde qui n'était pas relié à l'essentiel.  
Nommée "Experte en ondes et sommeil" en 2012  par l'académie Fostac à Bichwil, en Suisse, spécialisée dans la technologie des tachyons et l'harmonisation des ondes de hautes et de basse fréquences connues en géobiologie. Lors d'un séminaire international donné à Bichwil et en tant qu'invitée, je réfute et exprime clairement devant l'assemblée de physiciens, de chercheurs, de thérapeutes et de spirituels de 3 pays, nos propres capacités à la transparence, à l'imperméabilité de ces technologies agressives, même si nous sommes traversés de toute part par diverses ondes. On n'est pas là pour faire du commerce d'harmonisation, même si les technologies tachyonisées proposées par des entreprises permettent un allègement. Ce sera toujours fictif et tentant, mais en aucune manière l'individu n'aura réglé son problème à l'intérieur, depuis ses profondeurs. Bien au contraire, il court à la dépendance et s'accroche à des croyances. Seul le déploiement du Coeur vibral nous permet de dépasser tous nos problèmes et tout ce qui nous affecte depuis l'extérieur. Ce que nous appelons "centrage" est tout simplement l'alignement du corps, de l'âme et de l'Esprit qui tend vers l'Absolu. L'Absolu est le Grand Silence. C'est de cet ultime que jaillit la Création. Il est tout ce qui existe et tout ce qui précède l'existence, c'est à dire rien. Il ne peut donc être touché par une pensée, par l'illusion. En revenant à ce point, à cet Ultime, nous sommes libres. Ce n'est pas un souvenir, nous sommes cela en Vérité. Ainsi la Création est la manifestation d'une pensée. L'absence de pensée renvoie à la neutralité, le point zéro, le Centre. C'est un point où il y a tout et rien à la fois. Il est parfait. Il est ce qui n'a jamais commencé et ce qui n'est jamais né. Il est Infinitude et Paix suprême. Ce discours a permis d'éclairer certains sujets restant jusqu'alors sans réponse et de mettre fin à des égrégores psychiques collectifs. 
Je fais partie de ceux qui se souviennent de leur naissance, au sens de la "descente" dans la matière. Je me suis sentie aspirée par le bas. L'aventure dans un corps humain commence en 1972. Je suis là. J'ai marché sur ce monde à l'âge de 13 mois, chaussée de babies blanches de mon baptême que je n'ai jamais oubliées (j'adorais mes chaussures et les recherchais souvent enfant). Je pratique des translations dimensionnelles depuis toujours.  Je témoigne en peinture, en chant et en poésie la nature multidimensionnelle de l'Homme et ses corps subtils supérieurs qui le relient à son éternité. A compter de 2008, j'écrirai deux ouvrages à ce sujet, réceptionnés mondialement, mettant en branle nombreux systèmes de croyances. Ce que je suis ne peut pas être croyant de quoique ce soit bien que je ne condamne rien de ce monde. Je pourrais simplement dire que la plus grande religion, c'est l'Amour. Donc, si ce monde pratique des religions et qu'il n'y a pas l'Amour, à quoi bon...Quand le coeur de l'Homme sera reconnecté à la Joie, à la simplicité de la vie, à la douceur de vivre et bien il ne pourra plus prétendre appartenir à quoique ce soit. L'Amour est par nature libre. 
J'affirme haut et fort que savoir n'est pas vivre.  
Jeune, je me laisse guider, porter par les sons et les mélodies qui m'arrivent. Je compose mes premières chansons à 12 ans, sans partitions (à l'oreille) et fait du sur-mesure à la demande de groupes de ma région natale, sous le regard attentif et amusé de mon professeur de chant de l'époque,  auteur-compositeur. Mon jeune âge implique ma transparence totale, y compris pour les soi-disants droits d'auteur. Déjà à cette époque, je ne comprenais pas cette notion de "droits d'auteur". Cela n'existe pas. Ne travaillant que dans la fluidité de l'instant (l'improvisation), je constate très vite que le genre musical manifesté influe directement sur la confiance en soi et révèle des faces cachés de l'Etre.  Je ne suis pas là pour copier mais pour vivre mon authenticité dans ce monde. Je déploie au fil des années le chant vibral (chant des sphères célestes) et des compositions musicales spontanées. Je n'ai pas le temps de les écrire sur partition, elles se déploient toutes seules, les instruments arrivent les uns après les autres dans la foulée et les accords pareil. Je pars du principe fondamental que nous ne sommes pas propriétaires de nos oeuvres ; elles découlent du divin. La personne n'a aucun pouvoir sur le divin. C'est ridicule. Nous sommes simplement, à un certain niveau des formes "réceptrices" qui nous amusons dans la Création. Nous n'avons aucun droits dessus. Dès 2010, je  créé un programme en Yoga du son. Chanter permet au mental et à la forme de disparaître. Pour moi, c'est Célébrer la Vérité de qui nous sommes. Le "je" n'existe plus. C'est la béatitude exprimée de manière artistique. Les sons chantés sont un langage que le mental ne peut s'approprier. Ils expriment la Liberté.  
Je traduis également cette béatitude en peinture depuis 2005. Observant la folie de ce monde, je mets en place un programme de Chromo Yoga. Je confirme que la gamme chromatique et les vertus des couleurs aident à dissoudre les tensions du mental, laissant place aux divers potentiels qui sommeillent en chacun. Chaque longueur d'onde étant une source d'énergie unique et une influence spécifique, du spectre visible comme de l'invisible. En outre, je fais la corrélation entre les couleurs matière et l'équilibre acido-basique et m'intéresse à la nutrition vibratoire. Je nomme la "chromo-nutrition", la nourriture consommée en fonction de l'Elément prédominant que nous incarnons, tel que l'Ayurveda le propose et la complète avec l'action de la lumière vibrale (lumière non altérée). Je ne connais rien de l'Ayurveda à cette époque, mais je réalise rapidement, pour le vivre qu'il existe une nourriture pour chacun en fonction de sa vibration. La nature nous communique tout. Elle nous livre tous ses secrets. Plus nous vivons en harmonie avec le Tout et moins nous avons besoin de consommer les aliments. L'Amour nous rend à notre légèreté et à notre vérité. Etre, tout simplement, nous permet de le vivre ici-même sur ce monde. Cela se passe de mots. 

 


13/09/2014
1 Poster un commentaire