CHANTS-SONS SANS FRONTIERES

CHANTS-SONS SANS FRONTIERES

Nous sommes des champs d'énergies

 

Tout dans ce monde, de la lumière du soleil aux petits gâteaux, est composé d’énergie.


L’énergie est tout simplement de l’information qui vibre ou se déplace. Certaines énergies telles que l’énergie d’une table ou d’une chaise, se déplacent lentement. Vous pouvez voir, toucher, discuter, et prouver l’existence de ces objets à lente énergie. Mais la majorité des énergies dans le monde ne peuvent pas être vues, ni entendues ou touchées par nos cinq sens typiques. Elles se déplacent si vite que nous ne pouvons pas les percevoir; généralement, on ne peut constater que leurs effets. Est-ce que l’énergie transmise par votre auto-radio est moins réelle que l’énergie du livre sur votre table à café ? Et qu’en est-il des micro-ondes qui transforment votre nourriture ou les transmissions par satellite qui acheminent vos e-mails ?


Vous savez que ces énergies existent, même si vous ne pouvez pas les voir, et pourtant elles sont indispensables à votre vie.


Des milliards de bits de données énergétiques gravitent autour de nous 24 heures par jour, et nos limites énergétiques, elles-mêmes composées d’énergies rapides et invisibles, nous évitent d’être submergées par elles. L’énergie est aussi présente dans nos sentiments, nos pensées, et nos besoins, ainsi que nos croyances inhérentes et notre essence spirituelle.

 

Tout au long de l’histoire et à travers toutes les cultures, des hommes intuitifs, des guérisseurs, des visionnaires et des chamans ont été en mesure de percevoir les champs énergétiques que la science commence seulement à comprendre et à étudier. En fait, ils ont été en mesure de voir et de travailler avec les trois systèmes qui relient nos énergies physiques et spirituelles et d’interagir pour former notre anatomie énergétique globale: les canaux, également appelés les méridiens; les centres, les plus connus sont les chakras, et les champs, dont l’un est le champ aurique. D’autres types de champs sont appelés les champs magnétiques, les champs morphogénétiques, les champs de miasmes ou de création de maladie, et toutes sortes d’autres domaines qui relient notre moi intérieur avec le monde extérieur.


Les méridiens répartissent l’énergie à l’intérieur de notre corps. Les chakras sont des récepteurs d’énergie ou de détenteurs, situés principalement à l’intérieur du corps. Les champs, des bulles en expansion ou des cercles de lumière, sont à l’extérieur de notre corps, larges de quelques pieds émanant de notre peau. Ces champs composent nos frontières énergétiques. Ils reçoivent les données de nos chakras et d’autres centres d’énergie pour déterminer les informations à ramener à l’intérieur de nous. Les champs communiquent aussi des messages entre nous et le monde extérieur. Il y a en fait des dizaines, peut-être même des centaines ou des milliers de couches ou des limites énergétiques autour de notre corps. Certaines affleurent votre peau comme un baiser de papillon, d’autres sont semblables à des enfants agités, courant dans toutes les directions. Certains de ces champs effectuent des activités spécifiques, comme nous protéger contre les dangers ou bien attirer les gens à nous. 


Le champs le plus connu est le champ aurique. Beaucoup de gens pensent que notre champ aurique est le même que notre champ électromagnétique, un champs d’énergie en constante émergence et fluctuation produit par les courants électriques dans nos corps. Chaque cellule de notre corps produit de l’électricité. L’électricité produit le magnétisme, ce qui signifie que chaque cellule et organe, ainsi que l’intégralité de votre corps, génère des champs d’énergie. La photographie Kirlian, un outil scientifique en usage depuis les années 1930, emploie un type spécial de film pour éclairer l’énergie vitale, ou le champ aurique, autour des plantes, des animaux, et des personnes. Les images Kirlian révèlent que de tous les êtres vivants, il émane un ensemble de champs électromagnétiques.


Ces champs sont interactifs, car à la fois, ils prennent et émettent de l’énergie. C’est pourquoi vous pouvez sentir les gens, ou même obtenir une lecture sur leur personnalité quand ils entrent dans votre espace. Nos champs énergétiques répondent aux énergies traumatisantes ou à celles de guérison. Ils réagissent aussi à des émotions et à l’amour, quand deux personnes interagissent, leur champs énergétiques alors fusionnent. La science peut localiser le coeur du champs à au moins quatre à six pieds de distance du corps, ce qui signifie que nous sommes en mesure d’échanger de l’énergie avec d’autres personnes proches de nous, mais nous pouvons aussi échanger de l’énergie avec des gens éloignés de centaines de milles de là. Comme la physique quantique le révèle, une fois que les particules de deux personnes se sont rencontrées, elles restent connectées à jamais. C’est comme cela que vous savez ce qui arrive à votre meilleur ami à qui vous n’avez pas parlé depuis des mois ou pourquoi vous sentez le moment exact de la mort d’un lointain proche.


Encore plus étonnant, les champs énergétiques permettent des échanges d’information entre des personnes qui ne se sont jamais rencontrées, entre des vivants et des morts, et entre les gens du futur et du présent. Et ce processus ne se limite pas aux personnes. Nous pouvons également converser au niveau de l’énergie avec les plantes, les animaux, et même des objets inanimés.


Peu importe les instruments scientifiques que nous employons, nous ne pouvons prendre des photos que de quelques-uns seulement des nombreux champs énergétiques connus. Des dizaines d’autres énergies scientifiquement décrites, telles que l’infrarouge, l’ultraviolet, et les ondes gamma, ainsi que les micro-ondes, s’étendent plus loin sous la lumière visible, dans le spectre minuscule de couleurs que nous connaissons. Chaque cellule et organe physiques génèrent effectivement son propre champ magnétique ou aurique. En outre, dans votre corps qui composé à 70 pour cent d’eau, chaque molécule d’eau génère son propre champ énergétique, parce que les molécules d’eau ont les pôles nord et sud et sont conductrices d’électricité. Avec autant de composants individuels de notre corps qui génèrent leurs propres champs énergétiques, il est presque impossible de savoir combien de champs d’énergie chacun de nous possède.


La plupart des images des champs auriques les dépeignent comme des ondulations de bandes de lumière. C’est parce que l’énergie électromagnétique est faite de lumière. Le spectre électromagnétique est une bande composée de différentes vitesses et températures d’énergie rayonnante ou de lumière. A la fin mesurable de ce spectre, on retrouve des ondes radio, qui, avec leurs longueurs d’onde et leurs basses fréquences sont considérées comme de l’énergie faible, pas très puissante. À l’autre extrémité se retrouvent les rayons gamma, qui disposent de courtes longueurs d’onde et de hautes fréquences, riches en énergie et très intenses. Quelque part au milieu se trouve la bande relativement faible d’énergie appelée la lumière visible, et la gamme des couleurs de l’arc en ciel que nous sommes réellement en mesure de voir.


Ces diverses énergies électromagnétiques ne sont pas vraiment différentes les unes des autres. Elles sont toutes faites de photons, l’unité d’énergie qui crée de la lumière. Cela signifie que tout ce qui est composé d’énergie électromagnétique est de la lumière, y compris vos champs énergétiques – et vous-même. Des recherches comme celle menée par Hal Puthoff, et analysée par Lynne McTaggart dans son livre The Field,  montre que nous sommes en fait constitués et entourés par des photons. Notre ADN serait une machine biophoton, un mécanisme répondant à la lumière du dehors et de l’intérieur de nous.


Non seulement nous sommes faits de lumière, mais nous générons aussi de la lumière. Cette lumière personnelle rayonne à partir du plus profond de notre corps. Elle jaillit aussi directement de l’extérieur vers nous, ne s’arrêtant pas à la peau ou aux vêtements.  Parce que nous sommes constitués de lumière, nos frontières énergétiques sont ni plus ni moins de la lumière.


Notre champ aurique est en fait constitué de douze bandes de lumière différentes.

 

Chaque bande fonctionne à une fréquence différente du spectre électromagnétique. Par exemple, la plupart des intuitifs et des photographes Kirlian auraient une bande rouge proche de la peau. Nous sommes nés avec chaque couche intacte, mais chacune devient active à différents moments de nos vies, de la conception jusqu’à nos vieux jours. Les bandes changent de couleur, ou tournent à une fréquence spécifique, selon nos expériences de vie.

 

Mesurer les miracles de votre champ d’énergie


Il y a quelques décennies, seulement les mystiques et les fous croyaient qu’il y avait un champ d’énergie autour des êtres vivants. Maintenant, la science a prouvé que des séries de champs existent et que la somme totale est beaucoup élevée et puissante que ce qu’on avait imaginé.  En fait, les recherches effectuées sur ces champs nous permet de comprendre plusieurs choses comme diagnostiquer la maladie ou travailler sur l’alimentation pour créer de la prospérité.


La nouvelle science a commencé en 1963, lorsque Gerhard Baule et Richard McFee l’Université de Syracuse ont détecté un champ biomagnétique autour du cœur humain. Le préfixe bio signifie biologie, ou les processus chimiques qui créent la vie. Le magnétisme est l’énergie produite par l’électricité, mais il peut aussi en générer sous certaines conditions. Dans les années 1970, le chercheur David Cohen, de l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) a utilisé un magnétomètre SQUID (Superconducting Quantum Interference Device) pour mesurer le magnétisme afin de confirmer les recherches de Baule et de McFee et mesurer les champs magnétiques qui entourent la tête et produisent les activités du cerveau.


La science a depuis commencé à utiliser le magnétocardiogramme et le magnétoencéphalogramme pour mesurer le magnétisme provenant du cœur et de la tête, respectivement. Les champs magnétiques détectés par ces instruments sont si forts que nous pouvons les utiliser pour trouver les signes de la maladie avant que celle-ci ne soit détectés à partir des tests médicaux traditionnels. La maladie altère le champ biomagnétique, et la «zone malade» d’un champ peut être associée à la partie correspondante du corps. Plus important encore, changer le champ biomagnétique transforme aussi le corps, ce qui signifie que l’impulsion des champs magnétiques dans le corps peut stimuler la guérison.


Pendant près de cinq siècles, les guérisseurs à travers le monde ont utilisé l’énergie de leur propre corps pour aider les autres à guérir, pour détecter des événements avant qu’ils ne surviennent, et transformer la matière physique. La médecine orientale est basée sur ces concepts, ainsi que la plupart des méthodes chamaniques provenant du monde occidental. C’est assez incroyable que la science soit maintenant capable de montrer comment ces pratiques fonctionnent dans la réalité physique, et que leurs recherches révèlent le potentiel des anciennes pratiques, longtemps révérées.


Par exemple, en 1992, des chercheurs japonais ont étudié les praticiens de divers arts martiaux et des guérisseurs. Leurs recherches ont révélé qu’une énergie naturelle appelée qi (chi), prana, mana, orgone, énergie vitale, kundalini, ou autres noms – circule dans le corps et régule la santé. Ces chercheurs ont découvert que l’émission du qi provenant des mains est si puissante qu’elle peut être détectée avec un simple magnétomètre constitué de deux bobines avec 80.000 tours de fil. Depuis lors, un certain nombre d’études sur le qi gong, une méthode très respectée d’équilibrage de l’énergie, ont mesuré le bruit, la lumière, et les champs thermiques émis par ses praticiens.


Il est particulièrement important de constater le fait que les fréquences de ces émanations fonctionnent par impulsion, et varient d’un instant à l’autre. Les chercheurs en médecine qui ont créé des thérapies à partir des impulsions des champs magnétiques ont découvert que ces mêmes fréquences peuvent réellement initier la guérison dans les tissus mous et durs, même chez les patients qui souffrent depuis aussi longtemps que quarante ans.


D’autres recherches sont tout aussi excitantes. Le professeur en bio-ingénierie Henry Lai de l’Université de Washington, avec trois collègues, a utilisé des champs magnétiques faibles pour éliminer les bactéries et guérir le paludisme. Dans l’étude de l’utilisation du magnétisme, les chercheurs ont trouvé moins de 33 à 70 pour cent de parasites dans les échantillons exposés par rapport aux non exposés.


Ces incursions dans la communauté scientifique prouvent ce que la sagesse antique savait déjà : si vous peignez le monde avec toutes les couleurs de l’arc en ciel, il vous sourira en retour.


© 2011 Cyndi Dale - Ecrivain

 

 

 

 



08/04/2014